Rayonnage

On distingue les deux procédés suivants :

Rayonnage des arêtes de coupe

Il s’agit ici de stabiliser l’arête de coupe. Une arête tranchante tend à s’ébrécher – notamment sur les matériaux cassants comme les métaux durs – et à s’user rapidement, surtout sous forte sollicitation. Un rayonnage de l’arête de coupe à env. 15 µm suffit à stabiliser l’arête de façon significative, assurant ainsi une amélioration décisive de la durée utile et de la fiabilité du process. Les machines de finition plongeante et de polissage à flux continu permettent d’obtenir des résultats de rayonnage de l’ordre du µm près.

Rayonnage des pièces en général

Il s’agit ici d’améliorer la fiabilité du process. Une arête arrondie est exempte de bavures et de bavures secondaires, elle est donc mieux protégée contre l’usure. Si le rayonnage des arêtes peut être effectué avec tous les procédés de tribofinition, le polissage à flux continu est sans aucun doute celui qui permet d’obtenir le temps de traitement le plus court, souvent en quelques secondes.

perfect surfaces worldwide